Projet ARIEL

GENESE

ARIEL est né d’une rencontre au Livre sur la Place 2017 à Nancy. Assis au stand des Editions La Dragonne pour lesquelles il vient de publier son deuxième recueil de nouvelles en français, Léger glissement vers le blues, Mark SaFranko entend, au milieu des discussions en français, une voix qui lui rappelle l’accent de sa région, le New Jersey. Emmy Peultier, qui enseigne l’anglais aux étudiants de Métiers du livre à l’IUT Charlemagne de Nancy, se présente à lui, sur les conseils d’Olivier Brun des Editions La Dragonne. La discussion qui s’ensuit mène tout d’abord Mark SaFranko à venir parler de littérature aux étudiants de Métiers du Livre de l’IUT, puis, au fil des discussions, à suggérer l’idée de venir en résidence à Nancy pour plusieurs mois l’année suivante afin d’être au plus près de son public le plus fidèle, le public français et francophone.

Près d’un an plus tard, en octobre 2018, le projet ARIEL inaugure sa première édition, avec Mark SaFranko comme premier auteur en résidence. Il est porté par l’UFR Arts, Lettres et Langues de Nancy et l’IUT Charlemagne, deux composantes de l’Université de Lorraine

http://charlenews.infocom-nancy.fr/wp-content/uploads/2017/10/Auteur-jpg-2.jpg

PHILOSOPHIE

ARIEL est une résidence d’auteur internationale innovante :

  • Son auteur invité est associé à une université française. Si les pays anglophones sont habitués à ce type d’association, la France l’est actuellement beaucoup moins.
  • Son organisation repose sur un travail de collaboration entre des personnels administratifs, enseignants et chercheurs, mais également quelque 80 étudiants du Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy et de l’IUT Charlemagne. La dimension étudiante est essentielle dans la philosophie d’ARIEL : les étudiants impliqués dans le projet mettent en pratique leurs compétences personnelles et académiques pour faire vivre le projet. Qu’ils étudient les langues et cultures étrangères, l’information-communication, les lettres, la philosophie ou la psychologie, ils mettent leur savoir et leur énergie au service du projet en aidant à l’organisation de celui-ci, en se faisant l’interprète de l’auteur et en organisant la communication autour des divers événements, en produisant des articles, reportages, photos pour illustrer la résidence et la faire vivre, et en participant à la traduction d’un des romans de l’auteur.
  • Elle associe une dimension traduction à la classique résidence d’auteur: un groupe d’étudiants, encadrés par des enseignants-chercheurs ayant une expérience de la traduction, travaillent sur la traduction d’un des textes de l’auteur en résidence, pour publication auprès d’une maison d’édition française. Cette année, l’équipe ARIEL publiera la version française d’un roman policier de Mark SaFranko (The Suicide, 2008) aux éditions Inculte à Paris.
  • Elle associe une dimension recherche à la résidence avec l’organisation de deux journées d’étude autour de l’auteur par IDEA (Interdisciplinarité dans les Etudes Anglophones) et d’un séminaire du CREM (Centre de Recherche sur les Médiations).
  • Elle se construit une identité dans le temps en demandant à chaque nouvel auteur en résidence de publier un court texte (nouvelle, poème, essai) en lien avec Nancy ou la Lorraine. Ce texte sera publié sur le blog d’ARIEL, dans sa version originale et sa traduction avec l’équipe ARIEL. Au bout de quelques années, un recueil des textes produits dans ce cadre sera publié.
  • Elle donne lieu à divers projets périphériques lancés avec les étudiants : mise-en-scène d’un texte de l’auteur par les étudiants du DU d’Etudes Théâtrales, numéro spécial de Book Practices and Textual Itineraries (IDEA), exposition d’aquarelles de l’auteur, etc.

L’auteur invité dans le cadre d’ARIEL a donc la possibilité de se consacrer à l’écriture tout en ayant autour de lui une équipe d’étudiants, d’enseignants et de personnels administratifs qui l’accompagnent dans sa résidence. Pour la première édition, les étudiants et les personnels de l’Université de Lorraine qui accompagnent le projet ont à cœur de mettre en valeur l’œuvre de Mark SaFranko durant son séjour, de le faire mieux connaître auprès du public du Grand Est et de France, de participer à la publication d’une de ses œuvres inédites en français en travaillant à la traduction de celle-ci, et de réfléchir, dans le cadre des équipes de recherche, à l’univers créatif de l’auteur, mais aussi aux problématiques de l’édition, de la création littéraire et des médiations culturelles.

LIEUX

L’auteur en résidence consacre environ 70% de son temps à son écriture. Mark SaFranko a pour habitude de travailler sur multiples projets à la fois : il profitera de son séjour de 4 mois à Nancy pour les faire avancer (romans, nouvelles). Le reste de son temps est consacré aux actions de médiations auprès du public étudiant et lycéen (pour les trois-quarts) et du grand public (pour le quart restant).

Les interventions de l’auteur à l’Université de Lorraine sont organisées sur le Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy (ateliers d’écriture au Centre de Langues Yves Châlon), à l’IUT Charlemagne (interventions dans le cadre d’un cours ou du Club Jeux de l’IUT), et sur le Campus du Saulcy à Metz (atelier d’écriture).

Trois lycées participent à la 1ère édition d’ARIEL : les lycées Jeanne d’Arc et Poincaré de Nancy, ainsi que le lycée St Exupéry de Fameck. Si un groupe d’élèves de classes préparatoires littéraires et de terminale de Poincaré participera, sous l’égide de plusieurs enseignants, à l’aventure de la traduction de The Suicide, les élèves de Jeanne d’Arc et de St-Exupéry accueilleront quant à eux l’auteur pendant une demi-journée pour divers ateliers créatifs.

Concernant le grand public, l’auteur se déplacera en librairie dans les Vosges (St-Dié, Epinal), dans la Meuse (Bar-le-Duc), en Moselle (Metz), mais aussi à Strasbourg et au Centre culturel Muntpunt de Bruxelles. Il fera également une conférence organisée par les Amis de la Bibliothèque Américaine de Nancy.

La résidence se terminera le 28 janvier 2019 par une Masterclass animée à deux voix par Philippe Claudel, auteur et cinéaste, parrain de la résidence, et Mark SaFranko. Elle sera suivie d’une cérémonie de clôture qui présentera les meilleurs projets étudiants mis au point durant la résidence.

Partagez !